jeudi 17 mai 2018

Un peuple crève, encore un

(c) Mohammed Abed -AFP
Je ne parlerai pas de Gaza parce que ma bouche est desséchée.
Je suis bouche bée devant les horreurs et les politiques irresponsables qui y conduisent. Politiques est à prendre en tant que substantif masculin et féminin mais surtout pas neutre.
Le vent du sable palestinien est entré dans ma bouche ouverte. Il n’en est sorti aucun cri. Celeos dit les choses bien mieux que moi.

samedi 12 mai 2018

Quand les parents s'en vont

Ça m’est tombé dessus soudainement. Je remplissais tranquillement ma brouette. J’ai repensé à ce like intempestif. J’avais mis un statut mi-deuxième degré mi-nostalgique sur mon profil fb, une référence aux marottes du géniteur disparu il y a deux ans. Et puis mon demi-frère a liké « grr... » alors que j’aurai plutôt vu un « triste ». Oui c’est ça la communication aujourd’hui, on échange par petite touche.

mercredi 9 mai 2018

Et celui-ci, trop fort !

Je laisse l'orthographe et la mise en texte originale même si elles me hérissent.
 La headline d'abord : "Traitement aux anabolisants et à la testostérone réussi : bite de 26 X 7 réel! réel! Obligé d'arréter pour ne pas détériorer ma santé;autrement je pouvais avoir une plus grosse bite encore!!! "

mardi 8 mai 2018

Trop bon ce garçon !

Hier Thomas Legrand rediffusait dans ses Bobinos sur Inter un entretien avec Giscard lors d'une visite de l’Élysée. Pour "ressentir l'opinion", il disait s'appuyer non sur les intermédiaires, comme son entourage ou les médias, mais sur ses intuitions personnelles. Ça laisse rêveur..

jeudi 3 mai 2018

Un peu voyeur

J’avais nagé vers l’extrémité de la plage où les rochers tombaient dans la mer mais je n’avais pas eu assez de souffle pour les atteindre. Je marchai alors sur les petits galets ronds qui crissaient et s’enfonçaient sous mes pas. Il y avait peu de monde. J’avais croisé une famille, puis deux hommes, qui bronzaient nus. Je suis arrivé à l’extrémité de la rade. Les rochers cachaient une anfractuosité qui s’ouvrait comme une grande alcôve. Un petit passage dans l’eau permettait de passer dans l’anse suivante. J’ai ôté mon mon maillot de bain.

vendredi 20 avril 2018

Faim de loup

Le billet est parti par erreur, vide et finalement, je n'aurai pas le temps de faire mieux que cette image et ces quelques lignes.

jeudi 19 avril 2018

Rêves d'hommes

Aujourd’hui j’ai rêvé d’un homme, j’en ai même approché un de très près, mais il y avait trop de lumière, le terrain était à découvert et il a pris peur...
J’avais eu de temps de voir le grain de sa peau et d’effleurer son corps.
Il m’a laissé juste des effluves de son parfum qui se sont dissipées peu à peu sur le trajet du retour.
Ils sont comme ça les hommes, ils veulent mais reculent souvent.

dimanche 15 avril 2018

Séductions ?

J’ai trouvé hyper gênante la relation qui s’est installée entre nous. Il était très attirant avec sa petite taille bien habillée dans un costard bleu marine ajusté, un air très jeune mais une chevelure épaisse et courte, poivre et sel qui lui donnait une maturité élégante. Une autorité naturelle se dégageait liée à une expression corporelle qu’on doit sûrement apprendre dans certaines écoles.

samedi 14 avril 2018

Glanes #30 mens sana in corpore sano

L'info date un peu, elle m'avait échappé. La première greffe de tête d’homme aurait réussi. C'est moi qui utilise le conditionnel. Sur l'info c'était au présent*. Les journalistes ne prennent pas toujours le recul nécessaire, on le savait déjà.