vendredi 9 décembre 2016

L'histoire de Maurice. 7, parfum de toi

A single man (Tom Ford, 2010)
Après cette nuit unique, nous nous réveillons tard . Serrés l'un contre l'autre, la vigueur retrouvée, notre étreinte reprend. Je confirme quelque chose d'étonnant. J'ai une attirance exceptionnelle pour Maurice qui se traduit par une proximité physique jamais rencontrée. Son corps, sa peau, son odeur, je ne sais comment exprimer cela mais je n'ai aucun réserve.

jeudi 8 décembre 2016

vendredi 2 décembre 2016

L'archi

Il m'a plu dès qu'il est entré. Son corps fin et élancé, son âge moyen, son visage un peu rude au front haut et au cheveu ras. Je discutais avec le coatch et il est entré tout de suite dans notre conversation. La convivialité s'installe certes facilement en ce lieu mais elle est favorisée par les atomes crochus.

samedi 26 novembre 2016

Une pièce en quatre actes

J'avais passé une belle soirée avec un ami. Quand on s'est quitté, je n'avais pas sommeil. Mes pas m'ont guidé vers l'un de ces saunas où j'aime à me détendre. Un lieu où j'ai parfois l'impression d'être totalement transparent, ce qui ne me dérange guère. Mais ce soir-là, il y avait du monde et il semble que j'ai crevé l'écran. Mon repère est en général le hammam, autant que je puisse supporter l'ambiance chaude et humide. La douche froide à côté de la banquette m'y aide souvent d'autant qu'il y a un côté puissamment érotique à passer sous le jet, nu dans la pénombre sous le regard des autres.

dimanche 20 novembre 2016

Il m'a épuisé

Cela faisait deux ans qu'il m'avait contacté de manière pressante. Nous avions conversé à plusieurs reprises et même fait un skype un soir où nous étions seuls l'un et l'autre. Il habite dans une ville où je vais rarement et où de toute manière je n'avais pas le loisir de dormir à l'hôtel jusqu'alors. Son insistance à vouloir que je trouve une occasion de me déplacer à toute forces m'avait lassé à plusieurs reprises.

jeudi 10 novembre 2016

mardi 8 novembre 2016

JFC et moi

Décidément un souvenir en réveille un autre. Je me suis trouvé un jour à quelques mètres du mort-vivant des se-disant les Républicains. Un décor provincial, un grand espace de restauration et de jeu qui constitue la seule attraction nocturne de masse d'une préfecture rurale. On y afflue de loin et on finit parfois à potron-minet contre l'un des platanes du secteur ou dans quelque fossé.

lundi 7 novembre 2016

Le coatch

Je sais bien qu'il n'y avait que trois personnes quand je suis entré mais la première fois je lui avais fait le même effet. Il m'a dévisagé tout de suite, s'il l'on peut utiliser ce verbe pour beaucoup plus que le visage, et s'est approché de moi. Évidemment, je l'avais tout de suite reconnu.