lundi 22 mai 2017

Aux innocents

Cela faisait une semaine que la sangle traînait sur une table. Le gros dossier qu'elle serrait avait été rangé sans elle. Une sangle assez grosse qui avait pu être une ceinture en son temps. Un vieux cuir châtain-roux. J'ai essayé d'effacer l'image mais elle est revenue à chaque fois que je venais dans la salle. Alors j'ai laissé filer, revenir les scènes que je n'avais pas envie de revivre. Accepter pour trouver l'apaisement.

samedi 13 mai 2017

Hors du temps

J'étais donc revenu chez Jim. Le contact de réservation s'était un peu bizarrement passé. Il devait y avoir des travaux chez lui, il m'avait prévenu au dernier moment. Il a trouvé que je manquais un peu de spontanéité dans ma réaction. En même temps, il me demandait mon avis sur l'intérêt de cet aménagement, comme je n'en voyais aucun, car je trouvais son appartement vraiment très agréable tel qu'il était, que je sentais qu'il était assez attaché à l'idée que ce serait mieux pour ses hôtes, j'ai eu une réticence à lui livrer mon sentiment. Cela s'est senti. Et en même temps (il va falloir s'y habituer pendant 5 ans), j'avais aussi peur que ces travaux perturbent l'idée que je me faisais de ce petit séjour. On a maintenu mon hébergement malgré tout.

vendredi 12 mai 2017

Ce n'est pas le jour

Je ne suis pas toujours très rapide pour coucher quatre idées ou raconter une histoire. La pensée est chez moi un fluide bizarre et écrire c'est parfois comme remplir un réservoir d’essence avec un entonnoir et un jerricane sans embout. Ceux qui sont familiers des moteurs deux-temps me comprendront plus facilement que les autres.

vendredi 5 mai 2017

Pères et reine

Il m'a manqué, ce dernier soir d'élection, de l'appeler. C'était devenu un rituel depuis bien longtemps. depuis peut-être que j'avais quitté la maison et que je ne votais plus dans le même bureau, cette salle de classe où j'avais vécu le cours moyen. On faisait le point sur les résultats. Pour les élections locales, je voulais savoir qui était passé, pour les nationales qui était arrivé en tête.

mardi 25 avril 2017

Jim rentrerait un peu plus tard

En attendant Jim, je suis allé à la rencontre d'une espèce d'homme assez particulière que j'avais déjà failli croiser antérieurement : l'hétéro qui s'inscrit sur un site de rencontre gay uniquement pour trouver un homo pour le masser car sa copine n'aime pas faire ça. Furieusement intéressant pour compléter ma palette de garçons sensibles.

lundi 24 avril 2017

Un président de pérorette ?


C'est joué donc.
Je ne peux pas dire que j'ai été convaincu par le long, creux et assommant discours de notre futur président de la République, hier soir.

mercredi 19 avril 2017

Glanes #25 qui va se faire tailler un costard ?

Désolé, je procrastine un peu, pour ceux qui attendent la suite de mon avant-dernier billet. Je sais que ça ne se fait pas et que je vais agacer au moins une personne mais c'est ainsi. Je voulais aussi finir ce petit texte en attente.
J'ai fait le test en ligne pour savoir de quel candidat je suis le plus proche, au cas où je ne saurais pas bien lire les programmes. Et le résultat est... Méluche ! Il dépasse de 10 points celui pour lequel je vais voter. Je n'y crois pas.

samedi 15 avril 2017

Sûr, j'allais revenir

La première fois que j'ai dormi chez Jim, l'appartement était surbooké. Un bnb s'était trompé de jour. J'avais eu la chambre prévue, l'autre bnb celle d'appoint et Jim avait dormi sur le canapé.
Jim est un petit bonhomme fin, très brun selon ses origines méditerranéennes, avec des cheveux noirs courts et épais qui doivent boucler quand il les laisse pousser. Avec une barbe de trois jours comme je les aime.