samedi 26 avril 2014

Fascination

Je le connais depuis longtemps. J'ai toujours été surpris de cette réserve trouble qu'il semble exprimer avec moi.  Alors que le tutoiement est habituel avec les collègues de cet organisme, il s'obstine à me vouvoyer et m'appeler Monsieur. Cela m'amusait jusqu’à ce jour de l'année dernière où je suis littéralement tombé sous son charme. Je l'avais toujours trouvé banal, avec un visage légèrement dissymétrique. Il était en train de m'expliquer une procédure un peu complexe. Je commençais à m'égarer dans ses explications, j'ai fini par me perdre dans ses yeux. Tout d'un coup, alors qu'il parlait, je l'avais trouvé terriblement beau et attirant. A partir de ce moment, je n'ai plus vu que cela, sa voix était devenue une musique. Je ne sais pas à quoi j'ai pu ressembler alors, j’essayais de donner le change par une expression posée et attentive, je montrais des signes de compréhension et d'accord.  Sa dissymétrie avait pris une grâce infinie et mon regard détaillait discrètement chacun des mouvements de son visage.

samedi 19 avril 2014

Première

Après le récit de mon grand soir, Romain me posait une question. Romain est un grand ami rencontré sur le net. Depuis septembre 2012, nous avons échangé plus de 800 mels, sur nous, nos vies, nos boulots, nos femmes et nos amants... En moyenne presque un message par jour de longueur très variable, parfois juste quelques mots, à d'autres moments une longue missive. Si cela devait s'arrêter, je crois que je ressentirai un grand vide. L'amitié et l'échange sont une belle addiction. Pour ceux qui comme Romain voulait savoir si ce qui m'est arrivé avec Pio lors de cette belle nuit d'amour était une première, je vais raconter...

dimanche 13 avril 2014

Les corps abandonnés

J'arrive maintenant à le toucher. Deux fois que je l'aide à se raser. L'autre jour je lui ai massé la nuque et j'ai même réussi à couper ces horribles poils qui lui tombent du nez. Toucher ce corps mou est une victoire sur ma relation au père. Je n'ai jamais compris comment on pouvait abandonner son corps.

samedi 12 avril 2014

Plus loin


Dans le concert de louange qui accompagnait le retrait de Jean-Louis Borloo de la vie politique Pascale Clark a livré une de ses impertinences qui vise à nous prouver sa liberté de ton et qu'elle a de l'esprit. Pour une fois, elle m'a fait sourire, elle était presque arrivée à donner l'illusion de la spontanéité.

dimanche 6 avril 2014

Le grand soir



Je n'ai pas spécialement envie de parler de politique ici mais je dois dire que j'ai bien aimé l'interview de la secrétaire nationale d'EELV interrogée sur la non participation de sa formation au gouvernement. Extrait : "Je caricature mais l'idée d'un grand soir contre un Parti socialiste hégémonique versus une nouvelle gauche vertueuse et formidable est un doux rêve. Je crois surtout aux petits matins, et c'est en travaillant au quotidien que nous rendrons l'écologie majoritaire.".